Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #reportage tag

Birmingham : 1er jet : découverte de la ville

Publié le par babillard

Comme chaque année, je me réjouis d’aller au festival à Birmingham car j’aime aussi (re)découvrir cette ville qui regorge de monuments anciens, de boutiques, et la City qui surplombe toute la ville avec ses grands immeubles en verre, ultra-chics à côté des bâtiments de la vieille ville et des canaux. Cette ville est très hétéroclite.  Il faut dire que les Anglais ne parlent pratiquement pas  une autre langue que la leur . Alors on se débrouille avec le système D. J’ai toujours pu aller à Birmingham avec ma fidèle amie , Marie-Monique, et on a toujours retrouvé le chemin de la maison sans souci car, ni l’une  ni l’autre, nous ne parlons anglais.  On a  toujours réussi à nous débrouiller et en cas de difficultés , il y a toujours une personne sympathique qui vous aide à régler votre incompréhension.

Dans ce premier jet, je vous propose de découvrir un peu la ville de Birmingham qui vous donnera l’envie, si vous n’y êtes jamais allé(e)s à prévoir votre voyage pour 2018.

Chaque année, il y a des sculptures dans la ville, pour 2016 c’était les hiboux , cette année, les ours avaient pris leur place. Les musiciens investissent aussi la ville et les places  se remplissent d’artistes de tous bords ou d’orateurs divers. La vie bouge et cela nous change de la Suisse où tout est règlementé, officialisé. Là , les artistes s’installent , chantent  pendant un certain laps de temps et disparaissent pour laisser la place à d’autres. J’aime cette ambiance de liberté culturelle! J’adore faire les boutiques, pendant la période du festival, les soldes battent leur plein, je ramène plein d’habits pour mes petits-enfants  surtout ma petite fille qui adore les robes chatoyantes, brillantes et chics. Les boutiques de tissus, et près du marché aux fruits et légumes, le marché couvert aux échoppes où vous trouvez de tout pour presque rien. J’ai ramené tous mes rideaux pour ma maison depuis Birmingham, la valise a eu pesé jusqu’à 30kgs, elle part à vide et revient pleine. Et les caramels-chocolats d’Angleterre sont succulents, à ne pas oublier. On a mangé japonais, kebab, thaï et tout est succulent car, pour la cuisine, les Anglais ne font bien que le petit-déjeuner si on aime au saut du lit: les saucisses,le lard, etc....Pour cela, je reste très continentale et adore  mon café-croissant-confiture.

Dans le 2ème jet , je vous parlerai du festival de textile où j’ai rencontré des artistes de haut niveau.””””””””””””

très belle journée.

Elizabeth MICHELLOD-DUTHEIL
 

Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil
Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil

Birmingham vu par Elizabeth Michellod-Dutheil

Voir les commentaires

Le long du Mekong, des quilts!

Publié le par babillard

Le long du Mekong, des quilts!

Jolie découverte à Siem Reap, Cambodge.

Nouvelle visite dans cette ville pour admirer une fois de plus les ruines des temples d'Angkor. Je ne sais pourquoi, lors de l'apéritif à une terrasse de café, je me suis penchée sur l'étude du plan de la ville. Je ne crois pas mes yeux lorsque je vois écrit : QUILT...

L'endroit est proche de la terrasse et nous projetons de nous rendre au marché de nuit, mon mari ne remarquera certainement pas que je lui fais faire un petit détour (HAHAHA).

J'ai été agréablement surprise par la qualité des quilts et autres articles proposés et par leur diversité. J'ai même réussi à faire une halte dans un autre magasin, à Hoi An au Vietnam, et là aussi, belles créations.

Le long du Mekong, des quilts!

Je vous traduis quelques extraits de la présentation de cette ONG.

Histoire

Associant sa passion pour l’aide sociale et son amour pour les quilts faits main, la dentiste de Ho Chi Minh City (HCMC), Thanh Truong travailla avec l’OGN Mekong Plus pour créer Mekong Quilts en 2011. Le but étant de créer un emploi viable pour des femmes défavorisées dans les régions rurales et éloignées du Vietnam et du Cambodge.

Le quilting est un art idéal pour générer des emplois, il demande peu d’investissement initial et les femmes peuvent travailler depuis la maison en restant proche de leur famille.

Le programme a commencé avec 35 femmes. Les premiers quilts ont été vendu dans les maison d’amis, volontaires et supporters.

Afin d’étendre le programme, un magasin a été ouvert à HCMC, augmentant ainsi les capacités d’emploiement. L’entreprise sociale a rapidement prospéré.

Mekong +, regroupant Mekong quilts et Mekong Creations

C’est une entreprise sociale spécialisée dans l’artisanat, les quilts fait main et les accessoires de haute qualité. D’esthétique contemporaine, les quilts s’inspirent de l’art Indochinois. Ils n’utilisent que les meilleures qualités de soies et de cotons associés à de magnifiques broderies d’inspiration ethnique et vintage.

….

L’entreprise sociale emploie actuellement plus de 340 femmes provenant de communautés du Nord-Est de HCMC, dans le delta du Mekong ainsi que de Rumdoul au Cambodge.

En plus du bénéfice économique pour les femmes, tous les bénéfices suite à la vente de produits de Mekong + sont utilisés pour supporté une plus grande communauté (au travers de leur ONG) en s’investissant dans le micro financement, l’écolage, la santé, l’hygiène et des programmes éducatifs dans le domaine de l’agriculture.

Actuellement, Mekong Quilts et Mekong Creations sont associés sous l’enseigne de Mekong+

« Chaque article acheté à Mekong+ est un cadeau qui fait deux fois plaisir. »

Le long du Mekong, des quilts!

Vous trouverez de plus amples informations sur ce projet ICI.

(https://mekong-plus.com/)

Voir les commentaires

Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett

Publié le par babillard

Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett

"Nos petites anecdotes" au séminaire de Judith et Gabi

C'est à Ste Marie aux Mines que le séminaire prend place, aux lendemains des journées du 20ème Carrefour européen du patchwork.

La salle neuve est spacieuse. Elle nous accueille avec un matériel impressionnant apporté par nos deux professeurs; des sacs dodus pleins de carrés feutrés pour porter nos projets, de l'acrylique, des plaques de verres, des fourres plastic, de la mousse à raser pour s'exercer à la sérigraphie façon Judith et Gabi, sans compter ce que chaque participante venue de France, d'Allemagne, du Luxembourg, de Hollande et de Suisse romande ont apporté, bien au-delà de la liste des matériaux demandés.

Après un premier tour de table pour une présentation succincte des participantes et de nos prof., on passe de suite à la structure de notre travail. Chacune dispose de dix minutes pour aligner des mots qui traversent notre esprit et les poser comme ils se présentent sur une feuille. Puis on en choisit 6 pour alimenter notre créativité dans l'idée d'en faire un petit (ou grand) livre sur nos "anecdotes" du moment.

Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett

Le cours étant principalement autour de la sérigraphie, le prochain rassemblement autour de nos prof nous réserve plein de surprises: Gabi et Judith ont posé sur la table divers exemples d'impression sur tissus essentiellement faite avec des chablons que l'on confectionne chacune dans les fourres pastiques qui font partie de notre kit (généreux), avec bien sûr des couleurs acryliques, de la mousse à raser et des "cartes de crédit usées" qui ont juste la bonne dimension pour poser la couleur, la "racler" sur le cadre que nous apprenons à fabriquer avec la brique de lait que nous devions apporter (vide et nettoyée) et un canevas fin mais solide qui permet de poser le chablon sur le tissus, puis le cadre, et finalement racler la couleur choisie par-dessus. Les résultats sont surprenants pour chacune; il faut pratiquer encore et encore pour apprendre à mieux découper nos chablons au moyen d un ciseau, d'un cutter ou d'un fer à souder à utiliser comme un crayon, en contrôlant la force avec laquelle l'on conduit sa pointe pour que le plastic fonde délicatement sur la forme dessinée auparavant. Il arrive que le plastic fonde trop ou . . . pas assez, ne laissant passer aucune couleur au moment de l'impression, ou trop! l'apprentissage est passionnant et chez chacune des 14 participantes, les résultats sont très divers mais riches de découvertes.

Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett
Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett
Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett
Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett
Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett
Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett

4 jours suffisent à peine pour créer, de diverses manières, les livres textiles que nous aimerions emmener avec nous, enfermant sur leurs pages, nos essais d'impressions, mais avec aussi, les diverses manières d'exprimer les 6 mots choisis du début. Gabi et Judith ne calculent pas leur peine, leurs explications, leurs exemples de points brodés, de quilting main ou machine pour embellir nos pages, les collages possibles. Il y a même une machine à feutrer que l'on peut essayer pour transformer nos mises en pages.

4 jours suffisent à peine pour construire nos pages au fil de leurs suggestions. Mais le livre qu'elles viennent de publier, avec une traduction en anglais comme en français, peut nous servir de référence. Personne n'a vraiment eu le temps de finir son livre, mais la perspective d'exposer (peut être) notre travail au prochain Carrefour nous laisse avec le coeur plein d'idées et une sacrée motivation; merci à Gabi et à Judith

Elisabeth Wassermann

Cours avec Judith Mundwiller et Gabi Mett

Voir les commentaires